Horaire d’ouverture du C.D.I. en accès libre pour l’année 2020 / 2021

Horaire d’ouverture du C.D.I. en accès libre, avec M. Hudault pour l’année 2020 / 2021

Lundi             08 h.10 – 12 h.15

Mardi             11 h.20 – 12 h. 15

                     13 h. 30 – 17 h.40

Jeudi          08 h.10 – 12 h.15

Vendredi    11 h.20 – 13 h.25

           14 h. 30– 18 h.

Pendant ces temps d’ouverture du CDI en accès libre, je me tiens à votre disposition, pour vous aider dans vos recherches documentaires. Profitez-en.

M. Hudault

N.B. : L’horaire de la présence de M. Arnault Maréchal, responsable de l’animation du multimédia,  n’est pas indiqué ci-dessus.

Le Robert Dico en ligne

URL : https://dictionnaire.lerobert.com/

« Les équipes du Robert sont heureuses de vous mettre à disposition gratuitement un dictionnaire de la langue française, complet, à jour, ainsi que de nombreuses ressources qui vous aideront à parfaire votre usage du français et à explorer toute sa richesse.

Un outil indispensable pour tous ceux qui cherchent des informations claires, fiables et faciles d’accès sur la langue française : apprenants ou étudiants, rédacteurs occasionnels ou réguliers, amateurs de jeux de lettres, simples curieux ou amoureux des mots.

Bénéficiez d’une description complète de la langue et de son usage :

  • des dizaines de milliers de définitions soigneusement rédigées par nos lexicographes et régulièrement mises à jour ;
  • 200 000 synonymes organisés par sens ;
  • la prononciation audio de tous les mots ;
  • la conjugaison des verbes à toutes les personnes, temps, voix et modes ;
  • des millions d’exemples en contexte, tirés de textes littéraires ou institutionnels ;
  • toutes les règles de grammaire et d’orthographe pour progresser durablement ;
  • ainsi que des définitions anciennes (XVIIe siècle) pour rendre compte de l’évolution de la langue au fil des siècles.

Votre usage de la langue française nécessite des contenus plus approfondis ? Découvrez dans leur version numérique Le Petit RobertLe Grand RobertLe Grand Robert & Collins, ainsi que Le Robert Correcteur ou la Certification Le Robert. »

Notions de source d’information, de source primaire, de source secondaire

« Qu’est-ce qu’une source d’information ?

Par « source », on entend origine de l’information. Cette dernière peut être plus ou moins directe et plus ou moins clairement mentionnée.

Source primaire ou secondaire ?

Dans un article, une source peut être plus ou moins directe et plus ou moins clairement mentionnée. On peut dès lors distinguer deux types de sources : les sources primaires et les sources secondaires.

1. La source primaire est un élément de première main : un témoin d’événement, un participant à une réunion, un enregistrement vidéo, une photographie, un document écrit… Par exemple : « D’après notre envoyé spécial sur place » ou « Selon ce document »

2. Les sources secondaires font appel à un ou plusieurs intermédiaire(s) :cela peut être le récit d’un média ou d’un livre d’histoire, une anecdote racontée par quelqu’un qui n’était pas présent au moment où elle a eu lieu mais qui raconte ce qu’on lui en a dit, etc. Par exemple : « Selon un témoin interrogé par l’AFP » ; « Mon grand frère m’a dit qu’un ami lui avait dit que »

Le cas des sources anonymes

Parfois, les journalistes donnent la parole à des contacts sous couvert de l’anonymat, pour les protéger. Leur utilisation fait débat dans les rédactions des médias, certaines y ayant recours plus régulièrement que d’autres, que ce soit dans le domaine de l’investigation ou dans celui de la politique, où l’expression « dans l’entourage de » est classique.

D’une manière générale, on peut considérer qu’il est préférable qu’un média explique, quand il a recours à une source anonyme, pourquoi il a fait ce choix (cela peut être pour des raisons de sécurité ou de confidentialité par exemple). Face à une source anonyme, on peut également attendre d’un média sérieux qu’il vérifie ses affirmations et les mette en balance avec d’autres éléments ou sources identifiées.

Toute source a ses limites

Dans leur travail, les journalistes essaient de multiplier les sources des informations, en essayant de faire en sorte qu’elles soient les plus directes possible, pour les vérifier. Il est important de le faire car plusieurs sources, même primaires, peuvent donner des éléments contradictoires et des précisions sur un même événement. On peut donc accorder d’autant plus d’importance à une information qu’elle donne des éléments venant de sources variées et identifiées.

Il faut avoir conscience des limites de chaque source : par exemple, les différents acteurs d’un événement auront souvent tendance à tirer la couverture à eux : « C’est grâce à moi que… » Il est alors important de ne pas se fier à une seule source d’information. C’est ce qui différencie le travail journalistique de la publicité, par exemple, qui à tendance à présenter les choses à l’avantage d’une seule personne ou marque. »

« Propaganda Comment manipuler l’opinion en démocratie »

 

Les Éditions Zones / La Découverte diffusent en ligne le texte d’un des livres d’Edward Bernays qui fut un maître américain de la propagande en démocratie au XXe s :

Référence bibliographique et lien : Edward Bernays. Propaganda Comment manipuler l’opinion en démocratie. Traduit de l’anglais (États-Unis) par Oristelle Bonis, préface de Normand Baillargeon. Éditions Zones / La Découverte, Paris, 2007. URL: http://www.editions-zones.fr/spip.php?page=lyberplayer&id_article=21

Citation d’un journaliste sur ce livre :

« Comment manipuler l’opinion » Les leçons d’Edward Bernays, neveu de Freud

Ce livre devrait être inscrit au programme de tous les lycéens. Sa valeur civique serait au moins égale à celle de la lettre de Guy Môquet. La lecture et le commentaire à voix haute de l’ouvrage d’Edward Bernays, tranquillement sous-titré Comment manipuler l’opinion en démocratie, serait une oeuvre de salut public. »

Source : Stehli Jean-Sébastien, « Introduction à la propagande », www.lexpress.f [en ligne], page publiée le 25/10/2007. URL : https://www.lexpress.fr/culture/livre/propaganda_822394.html

Référence d’un film documentaire sur la vie professionnelle de propagandiste d’Edward Bernays :

Jimmy Leipold, « Propaganda – La fabrique du consentement » (« Edward Bernays und die Wissenschaft der Meinungsmache », 2017, 54 min, production INA – Institut National de l’Audiovisuel, œuvre diffusée sur Arte France le 14 juin 2018.