Concours « Poésie en liberté » du 1er janvier au 5 avril 2017

« 19e édition du concours international de poésie en langue française Poésie en liberté pour lycéens, étudiants, apprentis et tous les jeunes en formation de 15 à 25 ans du 1er janvier au 5 avril 2017.

Mode d’emploi

Poésie en liberté est un concours international de poésie en langue française :

– Sujet et forme libres –
– Participation gratuite –
– Participation ouverte à toute personne scolarisée
de 15 à 25 ans de tout parcours, de tout pays –
– Participation exclusivement par le site –

Les étapes du concours 2017 :

– du 1er janvier au 5 avril 2017 : envoi des poèmes par les participants.
– en mai : le Comité de lecture (44 membres) opère une première sélection d’environ 300 textes / le Jury (11 jeunes de 15 à 25 ans) désigne les lauréats et les sélectionnés.
– en juin : proclamation des résultats sur le Marché de la Poésie à Paris et publication de tous les résultats.
– en octobre : publication du recueil contenant une centaine de poèmes retenus par le jury.
– fin novembre : remise des prix pour les différents palmarès. »

Source : http://www.poesie-en-liberte.fr/concours/#concoursstandard2017

Ce concours est recommandé par le ministère de l’Education nationale :

http://www.education.gouv.fr/cid58834/prix-poesie-en-liberte.html

 

Le site poesie-en-liberte propose aussi deux autres prix de concours de poésie : « Vivre Avec » et « Dis-moi dix mots ».

Lien : http://www.poesie-en-liberte.fr/concours/

« La télévision », poème de Louis-Malo Pellegrin, élève de 1ère S1

 

Bonjour,

Louis-Malo Pellegrin, élève de 1ère S1, m’a demandé si je pouvais imprimer son poème « La télévision », composé dans le cadre d’un travail avec sa professeure de français Me Delettre. L’ayant trouvé très réussi, je lui ai demandé si je pouvais le publier sur le blog du CDI. Le voici :

 

La Télévision

 

Cette étrange lucarne, au milieu des maisons

Représente désormais, attraction démoniaque

Incontournable phare, la civilisation…

 

Chaque homme est fasciné par ses images en vrac,

Regard halluciné, sens critique de côté

Ingurgitant sans trêve, des programmes de loisir.

 

Consommation rythmée par la publicité,

Raison d’être des chaînes –toujours pour s’enrichir-,

Immersion forcenée dans un monde de dépense

 

Censure vite appliquée aux sujets qui déplaisent,

Respect imposé de leur nouvelle bienséance

Informer, déformer, le Vrai en parenthèse !

 

Carnages et conflits étalés sous nos yeux,

Reportages obscènes de peuples malheureux :

Indécent voyeurisme, sur l’écran dernier cri.

 

Paris, 26 novembre 2016

………………………………………………………………….

PS : J’ai mis ce poème dans deux catégories de ce blog, celle de « Poésies des élèves », et l’autre intitulée : « Education aux médias (de masse) ». Concernant cette dernière, le poème développe un point de vue critique, et même acerbe, sur la télévision, mais il ne s’agit évidemment pas d’ « Education aux médias », à proprement parler.

M. Hudault